QU’EST-CE QUE LE DIABÈTE DE TYPE I

Le diabète est une cause majeure de décès dans le monde et est en train de devenir un défi de santé publique à l'échelle mondiale et le nombre de personnes recevant un diagnostic de diabète continue d'augmenter. Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui fait en sorte que le système immunitaire attaque les cellules du pancréas produisant de l’insuline. Sans insuline, le sucre reste dans le sang et peut causer de graves dommages à l’organisme.

Le diabète de type 1 représente 5 à 10 % de tous les cas de diabète, alors qu’il y a environ trois cent mille personnes au Canada, enfants et adultes, vivant avec le diabète de type 1. Contrairement au diabète de type 2 qui peut être maîtrisé par l'exercice, le régime alimentaire et les médicaments, les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent s'injecter de l'insuline quotidiennement pour rester en vie. À ce jour, les causes du diabète de type 1 sont inconnues. Il est impossible de le prévenir et des études suggèrent qu’il résulte d’une prédisposition génétique associée à des déclencheurs environnementaux.

Le traitement actuel du diabète de type 1 consiste en des injections d’insuline, créées en 1929 par les chercheurs canadiens Dr Frederick Banting et Dr Charles Best. Avant 1929, les personnes atteintes de diabète de type 1 devaient faire face à la réalité d'une mort prématurée. Le traitement actuel consiste en des injections d'insuline, puisque cela aide le corps à convertir le glucose (sucre) en énergie. L'insuline doit être prise plusieurs fois par jour et est mesurée en fonction de la glycémie qui doit être surveillée plusieurs fois durant la journée. Il est extrêmement difficile de contrôler le taux de sucre avec le traitement actuel, car il dépend de plusieurs facteurs, comme la quantité de glucides consommée, l’activité physique, le stress, la puberté et bien plus encore. C’est un équilibre constant entre tous les facteurs mentionnés ci-dessus. Les outils disponibles sont excellents pour nous aider à gérer le diabète, mais ils ne permettent pas d’éradiquer la maladie.

Si le diabète de type 1 n'est pas traité, les patients peuvent souffrir de nombreuses complications potentiellement mortelles telles que la cécité, les accidents vasculaires cérébraux, l'amputation, l'insuffisance rénale et les maladies cardiaques. Bien que les diabétiques de type 1 aient une espérance de vie réduite de dix à quinze ans en raison de complications à long terme, cette maladie suscite une inquiétude constante du fait qu'il faut toujours veiller à ce que la glycémie ne chute pas à des niveaux trop bas, entraînant par conséquent, un coma et une mort éventuelle.

Top