Dr Constantin Polychronakos

Dr Constantin Polychronakos est professeur titulaire au Département de pédiatrie de l'Université McGill et il a été nommé chef du Programme en santé de l'enfant et en développement humain (SEDH) à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM). À titre d'endocrinologue pédiatrique, il a été le codirecteur de l'axe de recherche endocrinien et rénal à l'IR-CUSM entre 1998 et 2008. Il gère un laboratoire de renommée mondiale sur le diabète qui se concentre sur la génétique moléculaire et l'immunologie de cette maladie. Le Dr Polychronakos a joué un rôle de premier plan en complétant les premières études d'association pangénomique pour les deux types de diabète et il a grandement contribué aux connaissances sur le rôle du thymus dans l'auto-tolérance immunitaire aux protéines spécifiques des tissus. Il est l'auteur ou le coauteur de plus de 160 publications évaluées par des pairs, dont beaucoup dans des journaux très estimés comme Nature, Nature Genetics, PNAS, Diabetes et PLOS Genetics. Ses recherches sont soutenues par les Instituts de recherche en santé du Canada, les National Institutes of Health aux États-Unis, la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile, l'Association canadienne du diabète, Génome Canada et Génome Québec. En plus de ses responsabilités en tant que clinicien-chercheur, le Dr Polychronakos est rédacteur en chef du Journal of Medical Genetics (Impact Factor 6,3) basé au Royaume-Uni. Plus récemment, il a été élu membre de l'Académie des sciences de la Société royale du Canada, la plus haute distinction académique au pays pour les artistes, les universitaires et les scientifiques.

Dr Camillo Ricordi

Dr Camillo Ricordi est titulaire de la chaire de recherche sur le diabète Stacy Joy Goodman. Il est professeur de chirurgie, professeur distingué de médecine et administrateur du Diabetes Research Institute (DRI; www.diabetesresearch.org) ainsi que du programme de greffe de cellules de l’Université de Miami. Le Dr Ricordi et ses collaborateurs ont mis au point une méthode permettant la production à grande échelle d’îlots pancréatiques humains. Il a aussi dirigé l’équipe qui a effectué, avec succès, la première série d’allogreffes cliniques d’îlots pancréatiques visant à contrer le diabète. Reconnu par ses pairs comme étant un spécialiste du traitement, de la caractérisation et de la greffe de cellules humaines, le Dr Ricordi a été le président de la Cell Transplant Society et il a fait partie du comité consultatif de la FDA portant sur les modificateurs de la réponse biologique, du comité d’experts ainsi que du comité de planification stratégique du NIH. Il préside actuellement le comité directeur du consortium pour la greffe clinique d’îlots du NIH, lequel normalise les protocoles de production de cellules en Amérique du Nord et en Europe. Le consortium a également achevé le premier centre multidisciplinaire de la FDA pour la phase III des essais de greffe d’ilots aux États-Unis. Le Dr Ricordi a reçu de nombreuses distinctions et plusieurs prix et a été sacré chevalier par le Président de la République italienne. Il siège actuellement au comité de rédaction de CellR4 (Rédacteur en chef; www.cellr4.org) et de Cell Transplantation (Corédacteur en chef). En 2013, le Dr Ricordi a été nommé président de la fondation Ri.MED (www.fondazionerimed.eu) par le Premier ministre italien. Il a également été le président fondateur de The Cure Alliance (www.thecurealliance.org) et de la Diabetes Research Institute Federation (www.diabetesresearch.org). Il est l’auteur de plus de 700 publications scientifiques et on lui a accordé 23 brevets.

Dr Steven Paraskevas

Dr Steven Paraskevas est né à Winnipeg, au Canada, et a reçu son baccalauréat à l'Université Harvard et son M.D. de l'Université McGill, à Montréal.  Il a effectué aussi son internat de chirurgie générale à l'Université McGill.  Il a obtenu un doctorat avec une thèse en étudiant la réponse de lésions dans les cellules bêta pancréatiques humaines et les voies de signalisation.  La recherche lui a valu le prix de stagiaire scientifique de l'Association canadienne du diabète en 1997.  Son intérêt pour la transplantation de cellules d'îlot et le traitement du diabète a amené à une bourse de recherche en chirurgie de transplantation multiorganes à l'Université du Minnesota en 2000.  Là, il était formé par le pionnier de la transplantation d'îlots pancréatiques Dr David Sutherland.  Pour faire suite, il revient à Montréal pour rejoindre le Centre universitaire de santé McGill en 2002.  Dr Paraskevas est actuellement professeur agrégé de chirurgie, directeur du programme de transplantation d'îlots pancréatiques et pancréas et directeur du laboratoire de transplantation humaine d'îlots (www.isletlab.org).

Dr Paraskevas porte sur l'étude de la survie de blessures de la cellule bêta et comment lésion cellulaire induite a la réaction immunitaire du destinataire.  Il travaille avec des collaborateurs sur nouveaux agents pour la promotion de la survie des cellules bêta, mais aussi des mesures pour améliorer la greffe d'îlots pancréatiques et de la fonction.

Dr Paraskevas a été un membre actif et un chef de file dans la communauté nationale et internationale de transplantation et est actuellement le président de la société canadienne de transplantation.  Il est également un expert-conseil à la société canadienne du sang, car cette organisation génère un système national de transplantation au Canada.  Il a également été actif avec American Society of Transplant Surgeons, agissant comme coprésident du comité exécutif de planification du Congrès américain de transplantation à Philadelphie, 2011.  Il est aussi sur le International Éditorial Board de transplantation.

Dr Ciriaco A. Piccirillo

Le Dr Piccirillo est un immunologue réputé qui a été formé au prestigieux Laboratoire d’immunologie, Institut national de l’allergie et des maladies infectieuses (NIAID), National Institutes of Health (NIH) de Bethesda aux États-Unis. Il est professeur agrégé au Département de microbiologie et immunologie et directeur du Laboratoire immunorégulation de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Il est présentement le coresponsable de l’axe de l’infection et de l’immunité de l’Institut de recherche du centre universitaire de santé McGill. Il est aussi directeur du Centre d’excellence d’immunologie translationnelle et clinique de l’Université McGill, lequel fait partie de la FOCIS et dont l’objectif est de soutenir les recherches fondamentales et cliniques en immunologie.

Le programme de recherche du Dr Piccirillo, en tant que titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les lymphocytes régulateurs du système immunitaire, se concentre sur l’immunorégulation induite par les lymphocytes T régulateurs CD4+Foxp3+, qui sont une population cellulaire unique considérée comme étant le centre de régulation principal du système immunitaire des souris et des humains. Sa recherche est le point de départ de nombreuses études marquantes liées au phénotype, au rôle et au mécanisme d’action des cellules Treg tant avec des animaux, des primates (non-humains) et des humains.

Son programme de recherche pourrait mener à l’élaboration de stratégies novatrices d’immunothérapie par la manipulation des fonctions des cellules Treg CD4+Foxp3+ et, ultimement, contrôler les maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques. Sa recherche s’est taillée une réputation internationale et cela se reflète par : de nombreuses publications dans des revues à fort impact; des invitations à plusieurs réunions scientifiques (nationales et internationales); des demandes de consultations pour des entreprises, des gouvernements et des associations; la participation, en tant qu’examinateur, à d’importantes revues scientifiques ainsi qu’au comité de pathogénie et de génomique fonctionnelle du programme TDR de l’OMS.

Dr. James Shapiro

James Shapiro, fils d’un médecin de famille, est né à Leeds, en Grande-Bretagne. Il a étudié la médecine à Newcastle et pratiqué la chirurgie à Bristol. Lors de ses études en médecine, il a développé un intérêt de longue date envers la transplantation d’îlots. Il a fait partie de la Faculté de l’Université de l’Alberta depuis 1998, dont il est présentement titulaire d’une chaire de recherche du Canada en chirurgie de transplantation et médecine régénératrice. Il dirige les programmes de transplantation du foie prélevé sur des donneurs vivants et de transplantation d’îlots à Edmonton. Il a été chercheur principal au célèbre « Protocole d’Edmonton » de transplantation de cellules pour le traitement du diabète.

Il dirige le projet 1 du PNRTC, qui effectue des recherches actives sur la réparation de greffes d’organes ex vivo. Cette année, son équipe a amorcé les premiers essais humains sur cellules souches embryonnaires dérivées de l’insuline produisant des cellules transplantées sur un dispositif d’immunoisolation. James est médaillé Hunterian du Royal College of Surgeons of England, médaillé d’or en chirurgie, et associé de l’Académie canadienne des sciences de la santé.

 

Top